Skip to content


Compétitivité sans le Lean

Je viens de lire une article de l’Usine Nouvelle intitulée “Créer les conditions de la compétitivité à l’International”. Le Directeur Général de la Fédération des Industries Mécaniques donne son analyse des mesures nécessaires pour devenir plus compétitif à l’étranger.

Ses solutions peuvent surprendre. En bref, c’est au gouvernement de réagir. Taxe professionnelle. Taxe carbone. Grand emprunt. Primes à la localisation. Revoir le cadre fiscal et reglementaire. Et faire un état des lieux. Et en passant, investir dans des machines plus modernes.

Pas une seule mention de ce que peuvent faire les chefs d’entreprise eux-mêmes. Rien sur le Lean pour réduire les coûts et mieux servir les clients, rien sur le besoin de partenariats entre fournisseurs et clients pour réduire les coûts globaux, rien sur le contexte actuel, opportun pour investir dans le personnel pour qu’il soit encore plus fort lors de la sortie de la crise.

Si nous n’arrivons pas à faire adopter le management Lean dans l’industrie mécanique, quelle chance avons-nous dans les hôpitaux et au Pôle Emploi (ce n’est qu’un exemple)? 

C’est trop facile de tout mettre sur le dos de nos dirigeants si nous ne faisons rien à notre niveau pour apporter notre partie de la solution.

J’ai laissé un commentaire sur l’article pour souligner mon point de vue.

Posted in Actualité.


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.


Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes