Skip to content


Où commencer le Lean?

Dans les livres sur le sujet, le Lean semble assez évident et plutôt simple à mettre en place. Qui ne voudrait pas éliminer des activitiés sans valeur ajoutée, puis définir la façon optimale de structurer celles qui restent pour en créer des processus efficaces?

Mais où commencer? Souvent c’est le ‘middle management’ qui est le premier au courant. Dans ce cas, il ’suffit’ de convaincre la Direction puis les équipes de terrain. A première vue, ce n’est pas gagné tout de suite.

Il se peut que ce soit la Direction elle-même qui ‘décide’. Là aussi, convaincre le middle management et leurs équipes représente un défi important à relever.

Donc comment donner envie aux différents niveaux de l’hiérarchie d’adopter une démarche Lean… peut-être sans l’appeler encore par ce nom?

Il y a une approche infaillible (je sais, je l’ai vécu moi-même).

Dans la plupart des entreprises, les mesures de performance et les reportings sont mensuels. Dans celles où il y a une part variable de la rémunération, le calcul de celle-ci se fait le plus souvent sur une base annuelle.

Quels seraient les impacts dans votre entreprise si l’on passait de mesures et reporting mensuels à des processus hebdomadaires? Et si les bonus se calculaient sur le trimestre plutôt que sur l’année?

J’imagine au minimum que, au moins tout au début, il y aurait un certain élément de panique. Avant que les intéressés ne commencent à réfléchir aux changements de comportements nécessaires. Fini les approches où tout le monde se bouscule dans la dernière semaine du mois, ou dans le dernier mois de l’année, pour faire le chiffre ou atteindre l’objectif. Et tout d’un coup, on va s’intéresser un peu plus aux différents problèmes (qui statistiquement sont normalement bien répartis dans le mois) qui créent le crescendo de fin de mois ou d’année, ainsi qu’aux méthodes et outils disponibles pour les résoudre. Par exemple, il est plus facile de gérer les impacts du fournisseur qui livre avec trois jours de retard 50% du temps si on le mois à rattraper le retard, que si l’on n’a que la semaine.

Ce serait difficile au début, mais c’est un fabuleux moyen de créer une ‘demande’ pour le Lean. Et il y a deux avantages de cette astuce.

D’abord, tout le monde, middle managers, Directeurs ou superviseurs, peut décider de le lancer, et il n’a besoin de l’autorisation de personne.

Et ensuite, une fois que tout le monde s’est adapté à la semaine…. il est très simple de passer aux mesures journalières!

A ce moment-là, les stocks des livres sur le Lean serait rapidement épuisé!

Posted in Culture et Changement.


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.


Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes