Skip to content


Lean Santé

Quand je tape ‘Lean Healthcare’ (expression exacte) dans son moteur de recherche, Google me retourne 37100 pages. Quand j’essaie avec  ‘Lean Santé’, il m’en ressort… 425.

Or, j’avoue qu’il y a une population parlant anglais bien plus importante que celle qui parle français. Cependant, selon Wikipédia, le ratio est seulement de 5 à 1 (350m par rapport à 70m).

D’une manière générale, il est évident qu’il y a une effervescence dans les pays anglophones autour de la mise en application des idées Lean dans les établissements de santé qu’on ne trouve pas en France.

Ici, la ‘maîtrise’ du Lean dans la Santé demeure la chasse réservée des grands cabinets. Cependant, le Lean devrait être tout sauf une ‘pompe à fric’ pour les consultants. Le rôle du consultant Lean, quel que soit l’environnement, industriel, administratif ou médical, est de déclencher la compréhension, accompagner les premiers pas, puis laisser voler tout seul. Si les établissements de santé pouvaient se procurer cette indépendance, le potentiel du Lean pour répondre aux soucis journaliers du système français serait très important.

Par exemple, un nouveau site, construit par des anglais et en langue anglaise, liste (dans la partie ‘Tangible Benefits’ au milieu de la page d’accueil) des gains réels obtenus lors de la démarche Lean dans les établissements de santé.  On y trouve assez souvent le mot ‘réduction’ : du temps de traitement des urgences, du temps de séjour du patient, du temps de libération du patient, de l’attente de machines critiques, de l’attente de produits de la pharmacie. On y parle aussi des gains en délais d’approvisionnement de fournitures et en espace autrefois réservé au stockage. Et, peut-être plus important que tout, le Lean contribue largement à la qualité des soins, en fournissant une aide à la standardisation et à l’efficacité des tâches, et en permettant à chacun de devenir plus responsable et autonome.

Car le Lean n’est pas simplement une approche à l’optimisation des processus, même si ses méthodes et outils sont très puissants et peuvent obtenir des résultats fantastiques. Le Lean est aussi un travail sur les relations entre personnes et entre fonctions, et sur les compétences humaines. Ici, les mots ‘management’, ‘autonomie’ et ‘respect’ ont tout leur sens. Vous voyez pourquoi on ne doit pas laisser tout faire aux consultants?

Sur les 37100 pages traitant le ‘Lean Healthcare’, il y en a qui sont très informatives, que ce soit des sites américains, australiens ou même danois, et j’encouragerais les anglophones parmi vous à y jeter un coup d’oeil. Sur les 425 en France, je ne trouve qu’un seul (d’un grand cabinet) qui essaie d’être quelque peu pédagogique. Et au bout de 6 pages Google (donc une cinquantaine de liens), on commence à voir apparaître des références à des régimes alimentaires (Lean voulant bien dire ‘maigre’, bien sûr).

Face à la taille des groupements et des établissements de santé, l’offre et la formation Lean Santé de Lean Business France ne peuvent servir qu’à sensibiliser et à faire prendre ses premiers pas. En espérant que ces premiers pas seront pris rapidement, car le potentiel derrière est extraordinaire.

Posted in Applications du Lean.


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.


Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes