Skip to content


Préfectures sous Lean haute tension

Je suis tombé par hasard sur un article très intéressant résumant le point de vue de la CFDT au programme de mise en place du Lean dans les Préfectures.

Celui ou celle qui a écrit l’article s’est très bien renseigné. L’objectif de la démarche est de “permettre à l’Administration de répondre encore (NDLR: j’adore l’utilisation de ce mot) plus efficacement aux usagers, tout en réduisant les coûts et les délais par la chasse notamment à tous les gaspillages : surproductions, temps d’attente, déplacements inutiles, saisies répétées, etc)”.

Et l’auteur a bien compris que le Lean est une approche “basée sur la démarche participative”, même si par la suite, sans surprise, il s’avère que cet aspect est déjà relativement mal vu par les participants.

Il est très intéressant de voir que l’objectif de la démarche ne fait aucune allusion aux employés eux-mêmes. Mais est-ce que le système de management Lean ne vise pas à améliorer les conditions de travail? Est-ce qu’on ne dit pas que, pour réussir sa démarche Lean, l’hiérarchie doit garantir qu’il n’y aura aucun impact sur l’emploi?

On ne peut qu’imaginer que les objectifs de la démarche sont plutôt à court terme que dans la durée, surtout si l’on emploie toute une armée de consultants pour réaliser les gains. Je n’ai pas encore vu d’annonces à la recherche de Master Black Belts au sein du gouvernement.Va-t-on se focaliser sur les résultats ou le processus? Sur le clients (moi, vous) ou les coûts? Sur ‘demain’ plutôt qu’après les prochaines élections?

Il est clair qu’il y a beaucoup de choses à faire dans les services, que ce soit ceux de l’état ou privés? Mais si l’on persiste à se focaliser sur l’efficacité, les coûts et les délais, sans en parallèle s’occuper de ses employés, on est voué à l’échec.

Posted in Culture et Changement.


One Response

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Florent de EO.TV says

    Bonjour Peter et merci pour cet article !

    Décidément, la remise en cause est dans l’air du temps… Je consacrais justement un des premiers articles (http://www.excellence-operationnelle.tv/voici-le-debat-sur-le-lean-manufacturing-quon-ne-pourra-pas-eviter.php) d’excellence-operationnelle.tv à un article de mêmes acabits paru cet été sur Rue89.

    J’adhère totalement à ton propos. Je crois effectivement que l’orientation résultat conduit trop souvent les directions à se mettre des œillères sur la satisfaction de leurs salariés. Et pourtant, pour atteindre l’excellence opérationnelle, il est difficilement envisageable de dissocier la satisfaction des salariés à celle des actionnaires, des clients et des autres parties prenantes (fournisseurs, société,…).

    Au plaisir de te lire.
    Florent.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.


Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes