Skip to content


La mise à mort du travail (2ième partie)

Je n’en reviens pas de cette émission. Ca fait un bout de temps que je ne regarde plus TF1, mais maintenant que les chaînes publiques se mettent, elles aussi à la sensationalisme, je pense que je vais demander à rien capter sauf Sport+ et Eurosport. Et MTV, bien sûr.

Première  image : Henry Kravis, et on nous rappelle la taille de sa fortune, en milliards de dollars.

Dernière image : Henry Kravis, en train de danser avec une femme 30 ans plus jeune et 30cm plus grand, on nous donne son salaire par l’heure, la journée, le mois et l’année. Et bien sûr, le nombre équivalents de salaires moyens chez Fenwick.

Car la seule crime du pauvre Henry a été de racheter le groupe allemand, propriétaire de Fenwick. Il a parlé une seule fois pendant l’émission, pour expliquer qu’il devait mettre en place ”l’optimisation des processus et de la Supply Chain”.  Comme nous on le ferait dans sa situation, non?

Entre temps, on a vu des groupes d’amélioration dans l’usine, mais surtout on a vu les représentants syndicaux en train de rendre visite à Toyota Valenciennes avec, en pleine vue, et plusieurs fois, le livre de Kamata : Toyota, l’Usine du Désespoir.

Le Lean ne passe pas souvent à la télé. Quand on y arrive, c’est la mise à mort du travail. Finalement, je me rends compte des pouvoirs des journalistes à détourner les faits, à les faire dire tout ce qu’il veulent. Un peu comme les stats.

Peut-être que la patronne d’Intermarché d’Asnières n’est pas si mauvais que ça comme manager?

Posted in Actualité.


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.


Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes